Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de scoobidoo1
  • Le blog de scoobidoo1
  • : Partager toutes les émotions reçues dans le cinéma, dans la littérature, le spectacle et la musique entre autre...
  • Contact

Recherche

29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 15:03

Le film Diva est adapté du célèbre roman du même nom et réalisé par Jean-Jacques Beineix en 1981. Jules, fasciné par une Diva, enregistre son concert et reçoit une cassette mettant en cause un commissaire dans une affaire de prostitution. Ce film, composé de bons comédiens, est un polar qui se joue sur un air de musique Lyrique.

Un premier film

Diva est un film dramatique français, réalisé par Jean-Jacques Beineix en 1981. Il s’agit de son premier long métrage en tant que réalisateur. L’histoire est tirée du livre Diva de Delacorta publié en 1979 et qui connut un succès mondial. Quant au film, il ne connut pas un grand succès en France lors de sa sortie, mais aux Etats-Unis ; c’est tout le contraire, il est acclamé. Aujourd’hui, il fait partie des grands classiques du cinéma français.

L'histoire

C’est l’histoire d’un jeune postier, Jules, qui est passionné par la voix de la célèbre diva Cynthia Hawkins et qui se rend à un de ses récitals. Lors de ce concert, il décide de l’enregistrer sans se faire remarquer, car elle a toujours refusé d’enregistrer sa voix.

Deux Taïwanais, présents dans la salle voit Jules l’enregistrer et le poursuivront pendant le film pour récupérer la bande-son. Pendant cette soirée, une jeune prostituée, Nadia, glisse une cassette dans les sacoches de sa mobylette à son insu ; on la retrouvera morte le lendemain.

Cette cassette met en cause un commissaire de police dans un trafic de prostitution. La police et les truands se mettent alors à le traquer. Dépassé par les évènements, il se réfugie chez Gorodish et de Alba où il trouvera de l’aide.

Un policier sur un air d'opéra

Ce film se situe entre le polar et l’opéra lyrique où deux mondes différents se rencontrent ; l’un est irréel avec la voix de la diva et l’autre est réel, avec celui des truands.

Le jeu des comédiens y est parfait avec :

  • dans le rôle de Jules : Frédéric Andrei,
  • dans le rôle de Cynthia Hawkins : Wihelmenia Wiggins Fernandez,
  • dans le rôle de Weinstadt : Roland Bertin ,
  • et dans le rôle de Goodish : Richard Bohringer, pour ne citer qu’eux.

La musique du film composée par Vladimir Cosma est tout simplement prodigieuse et d’ailleurs il en a obtenu le César de la meilleure musique en 1982.

Parmi cette musique, on peut entendre un air d’opéra, La Wally, chanté par Wihelmenia Wiggins Fernandez. Un air qui reste même après la fin du film. Ce film reçut quatre récompenses aux Césars en 1982 dont celui de la meilleure première œuvre.

Jean-Jacques Beineix, à Amiens (France) - Le réalisateur est à la '

Partager cet article

Repost 0
Published by scoobidoo - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires