Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de scoobidoo1
  • Le blog de scoobidoo1
  • : Partager toutes les émotions reçues dans le cinéma, dans la littérature, le spectacle et la musique entre autre...
  • Contact

Recherche

22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 15:40

Michel Gondry réalise L’écume des jours, chef d’œuvre littéraire de Boris Vian. Colin et Chloé, amoureux et mariés, vivent dans un univers fantaisiste. Chloé attrape un nénuphar dans un poumon et Colin tente de la sauver. Un film plein d’humour, de fantaisie mais aussi de tragédie qui nous emmène avec lui. On s’attache rapidement aux personnages et on en sort ému.

 

 

 

L’adaptation du chef d’œuvre de Boris Vian

 

L’écume des jours est une comédie dramatique et fantastique français réalisé par Michel Gondry en 2013. Ce film est l’adaptation du livre de Boris Vian publié en 1947. Ce chef d’œuvre littéraire a déjà connu une première version cinématographique par Charles Belmont en 1968 avec dans le rôle principal Jacques Perrin. Michel Gondry choisit un casting à la hauteur du chef d’œuvre  avec dans le rôle de Colin, Romain Duris et Audrey Tautou pour jouer le rôle de Chloé…

 

 

Histoire

 

Une histoire pleine de poésie dont le surréalisme prend place lorsque Colin fait la connaissance de Chloé qui lui semble être l’incarnation d’un blues de Duke Ellington. Il se marie, mais l’amour de ces deux personnages sera ébranlé lorsque Chloé tombera malade ; le petit monde merveilleux dans lequel Colin s’est retrouvé,  s’effondre soudainement parce que Chloé attrape un nénuphar dans son poumon. Colin, sans argent, décide de travailler pour tenter de soigner Chloé et de la sauver. ..

 

 

Casting

 

-          Romain Duris : Colin

-           Audrey Tautou : Chloé

-           Gad Elmaleh : Chick

-           Omar Sy : Nicolas

-           Aïssa Maïga : Alise

-           Charlotte Le Bon : Isis

-           Sacha Bourdo : La souris

-           Philippe Torreton : Jean-Sol Partre

-           Alain Chabat : Jules Gouffé

-           Vincent Rottiers : le religieux

-           Laurent Lafitte : le directeur de société

-           Natacha Régnier : la marchande de remèdes

-           Michel Gondry : le médecin

-           Laurent Porteret : Dj Varlet

-           Jean-Stéphane Ollier : Varlet

 

 

Le défi audacieux

 

Considéré comme difficile, voir inadaptable au cinéma tant l’univers des deux personnages que sont Chloé et Colin, relève de l’absurde,  du rêve, de la fantaisie et même étrange, Michel Gondry se lance dans ce défi très audacieux.

 

Si vous vous êtes déjà lancé dans la lecture du roman de Boris Vian, alors vous savez que l’histoire de ce jeune idéaliste, Colin, et de sa femme Parisienne, Chloé, n’a rien de si joyeux que cela même si leur bonheur au début nous laisse rêveur ! Cette histoire nous emmène au cœur de Paris, mais un Paris plutôt fantasmatique où tout semble absurde : les anguilles sortent des robinets, les jambes se déforment au moment de danser…  On découvre l’univers imaginaire des personnages ainsi que celui de Paris parfaitement comme nous le décrit Boris Vian et on voit prendre vie devant nos yeux tout ce que notre esprit se représentait alors.

 

L’écume des jours est dans un premier temps rempli d’humour, mais devient dans un deuxième temps dramatique où le désespoir prend place davantage. L’amour est de plus en plus fort au fur et à mesure que l’histoire avance avec le désespoir qui grandit à ces côtés. Durant une heure, Gondry réussit à nous faire part de cette montée émotionnel qui nous bouleverse lors de cette adversité qui est faite tantôt d’espérance, tantôt de défaite, mais aussi de fatalisme.

Le monde fantaisiste dans lequel nous étions plongés et qui nous plaisait s’effondre sans que nous puissions faire marche arrière ; nous sommes spectateurs et aimerions devenir acteur pour intervenir. On s’identifie aisément aux personnages dont les acteurs jouent magnifiquement leur rôle et nous passons par tous les sentiments grâce à eux et surtout celui de ne pouvoir vaincre la maladie, la dépression…

 

Seul regret, la fin que Michel Gondry a décidé de changer ; on n’y verra pas la fin du livre de Boris Vian qui lui est plus noir que celle du film. Les quelques larmes qui auraient pu envahir le spectateur ne tomberont pas…

 

 

En résumé, la première partie du film est  vraiment un pur bonheur avec beaucoup d’humour, mais aussi par la présentation des personnages et de l’univers dans lequel ils vivent qui nous plongent littéralement dans celui de Boris Vian : un régal !

La deuxième partie est par contre,  tragique donc plus difficile émotionnellement car on y voit la déchéance de Chloé qui se meurt peu à peu et dont sa maladie mais aussi son traitement reste pittoresque.

 

 http://fr.web.img2.acsta.net/r_160_240/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/91/23/82/20502346.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires