Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de scoobidoo1
  • Le blog de scoobidoo1
  • : Partager toutes les émotions reçues dans le cinéma, dans la littérature, le spectacle et la musique entre autre...
  • Contact

Recherche

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 13:44
De rouille et d’os est le quatrième film réalisé par Jacques Audiard.  Ali qui est pauvre rencontre Stéphanie, une belle femme, pleine de vie. Tout semble les séparer et pourtant après un drame, ils vont se retrouver… Sur un fond de difficultés sociales, ce film est une belle histoire d’amour  et un retour à la vie qui s’accompagne de deux magnifiques acteurs.
 
 

Une adaptation

 
De rouille et d’os est un film franco-belge dramatique de Jacques Audiard en 2012. Il s’agit de son quatrième film qui est une adaptation du livre Rust and Bone (un goût de rouille et d’os en français) de Craig Davidson, écrivain canadien.
Ce film est présenté en Sélection Officielle  lors de la  Compétition au Festival de Cannes 2012.
 

  http://cinemateaser.com/wordpress/wp-content/uploads/2012/04/Rouille-Poster-HR.jpg

Comédiens

 
-       Stephanie : Marion Cotillard
-       Martial : Bouli Lanners
-       Ali : Matthias Schoenaerts
-       Louise : Céline Sallette
-       Anna : Corinne Masiero
 
 

Histoire

 
L’histoire débute dans le nord avec Ali et Sam, son fils de 5 ans, qu’il ne connaît pas bien car ils se retrouvent depuis peu ensemble. Malheureusement Ali est seul, sans ami, mais aussi sans argent et sans domicile ; il part donc à Antibes chez sœur qui les loge dans le garage de son pavillon et l’aide à s’occuper du petit. A Antibes, il fait beau et tout semble mieux.
Un soir, dans une boite de nuit, une bagarre éclate ; là, il rencontre Stéphanie qu’il raccompagne chez elle en lui laissant son téléphone. Mais tous deux sont différents : l’un est pauvre, l’autre est magnifique et sûre d’elle, pleine d’assurance ; elle a tout d’une princesse…
 
Stéphanie travaille au Marineland en tant que dresseuse d’orques. Mais un jour, le spectacle tourne au drame. Les conséquences sont telles qu’ils vont la poussée à passer un coup de téléphone qui va réunir ces deux êtres à nouveau.
Ali retrouve la petite princesse dans un fauteuil roulant avec ses désillusions plein la tête.  La perte de ces jambes ne semblent pas pour lui changer son comportement ; il n’éprouve aucune pitié, ni même de la compassion envers son égard. Il va tout simplement l’aider pour qu’elle revive et elle va revivre !
 
 

Un chef-d’œuvre

 
Ce film est tout simplement bouleversant ! Jacques Audiard s’est inspiré des nouvelles de Craig Davidson et quelle réalisation, il nous propose.
Ce film montre deux éclopés de la vie avec d’un côté, une dresseuse d’orques qui a perdu ses jambes, et de l’autre un homme baraqué qui clandestinement fait des combats de boxe. Jacques Audiard ne nous laisse pas paraître ce que sera la scène suivante. La qualité du montage, du scénario, de la musique…tout y est pour donner au spectateur une impression de K.O. en sortant.
Une histoire d’amour sur fond de difficultés sociales avec deux magnifiques acteurs qui sont tout simplement remarquables : Marion Cotillard avec cette sensibilité nous prouve qu’elle est vraiment une grande actrice et Matthias Schoenaerts (Belge) est à découvrir pour ce qui ne le connaisse pas tant on s’accroche à son personnage.
 
Un chef-d’œuvre sur le retour à la vie !
Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 09:34
Moonrise Kingdom est réalisé par Wes Anderson et a fait l’ouverture du 65e Festival de Cannes. Deux enfants amoureux décident de s’enfuir pour écahaper au quotidien. Les adultes inquiets partent à leur recherche. Wes Anderson choisit toujours des comédiens de grande qualité et souvent en décalage de leurs habituels jeux de rôle. Ce film nous emmène dans un dépaysement total.
 
 

L’inspiration du film

 
Moonrise kingdom est une comédie dramatique américaine réalisé par Wes Anderson en 2012. Wes Anderson a été pour la première fois invité au Festival de Cannes et fera l’ouverture du 65e Festival avec son film Moonrise Kingdom. Le comédien Bill Muray tourne pour la sixième fois avec le réalisateur Wes Anderson. Pour réaliser ce film, il s’est inspiré de trois différents films dont : L'Argent de poche de François Truffaut, Melody écrit par Alan Parker, et de Black Jack de Ken Loach.
 
 
http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/88/64/21/20079610.jpg

Comédiens

 
-       Scout Master Ward : Edward Norton
-       Le capitaine Sharp : Bruce Willis
-       Mr. Bishop : Bill Murray
-       Mrs. Bishop : Frances McDormand
-       Social Services : Tilda Swinton
-       Cousin Ben : Jason Schwartzman
-       Sam : Jared Gilman
-       Suzy : Kara Hayward
-       Jed : Neal Huff
-       Commander Pierce : Harvey Keitel
-       Le narrateur : Bob Balaban
 
 

Histoire

 
Au cours de l’été 1965 et sur une île de la Nouvelle-Angleterre, un jeune garçon, Sam, et une jeune fille, Suzy, tous deux âgés de douze ans, tombent amoureux. Ils décident de s’enfuir pour vivre leur histoire d’amour et s’échapper de leur vie quotidienne. Les adultes soucieux partent à leur recherche pour les retrouver, alors qu’une tempête de grandes forces arrive rapidement…
 
 

Un cinéaste indépendant

 
Wes Anderson est un cinéaste indépendant américain qui commence à être de plus en plus apprécié du public et surtout connu de celui-ci. Il aime nous plonger dans des environnements peu commun, mais toujours avec de la poésie, de la mélancolie et un humour absurde. Comme à son habitude, le casting est de grande qualité pour nous raconter l’histoire d’amour entre deux enfants qui est charmante. Ce film est un dépaysement total dans lequel on plonge totalement avec bonheur. La réalisation est quant à elle parfaite et le choix des comédiens à l’affiche peut paraître délirant, surtout lorsque l’on y voit Bruce Willis, habitué aux films d’action, qui joue un flic avec peu d’énergie.  
Un film charmant pour ceux qui aiment les films indépendants et un film décalé pour découvrir l’univers cinématographique de Wes Anderson.
 
Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 14:50

 

Nouvel album plus électrique, plus rock !

 

Le chanteur Grégoire, produit par My Major Compagny, est entré en studio d’enregistrement juste après sa tournée pour préparer un troisième album.

Deux ans après le même soleil, il choisit des sonorités plus proches de celles qui ont bercées son enfance comme celles des Beatles ou des Stone et donc ce sera un album plus rock avec des percussions et des guitares électriques : un disque plus rock !

Cet album est prévu pour la fin de l’année, novembre 2012, si les autres projets dans lequel on le demande, ne l’accapare pas trop ; mais en même temps, il ne peut en refuser certains, surtout lorsque Johnny Hallyday lui demande de lui écrire un titre pour son prochain album…

Si tout va bien, on pourra même entendre un premier titre dès cet été pour le plus grand bonheur de ces fans.

 

En entendant, ce nouvel album, le succès du titre Toi + Moi  connu en France, se poursuit : au Québec, il est numéro 1, elle s’exporte aussi aux Etats Unis, en Nouvelle Zélande….une chanson qui fait le tour du monde et qui continue de faire parler d’elle !

http://www.leprogres.fr/fr/images/6B958A8A-BD82-4FFA-B19D-2805AF492F23/LPR_03/nous-sommes-en-vie-alors-vivons-(gregoire)-dr.jpg

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Musique
commenter cet article
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 08:42
John Madden est le réalisateur d’Indian Palace. Des comédiens d’un certain âge remarquables qui partent vivre leur retraite en Inde, mais l’hôtel dans lequel ils arrivent, n’est pas celui à qui il s’attendait de voir. Leur vie va en être bouleversée ! Un film sur la difficulté de vieillir mais surtout qu’il n’est jamais trop tard pour être heureux.
 

  http://media.zoom-cinema.fr/photos/13308/affiche-indian-palace.jpg

Une comédie dramatique dite chorale

 
Indian Palace est une comédie dramatique britannique réalisée par John Madden en 2012. John Madden, réalisateur de Shakespeare in Love en 2001, présente un film dit choral ou mosaïque : un film où plusieurs personnes se croisent et dont toutes ces personnes ont leur importance. Indian palace est un film qui aborde le sujet sur la difficulté de vieillir dans un décor fascinant et coloré.
 
 

Acteurs

 
-       Muriel : Maggie Smith
-       Douglas : Bill Nighy
-       Evelyn : Judi Dench
-       Graham : Tom Wilkinson
-       Sonny : Dev Patel
-       Jean : Penelope Wilton
-       Madge : Celia Imrie
-       Lawyer : Russell Balogh
-       Mrs. Kapoor : Lillete Dubey
-       Norman : Ronald Pickup
-       Karen : Liza Tarbuck
 
 

Histoire

 
Les grandes entreprises se délocalisent et ce n’est pas nouveau ; ce qui est nouveau c’est que les retraités à leur tour se délocalisent. Nombreux retraités de l’Angleterre décident de tout quitter pour partir en Inde dans un hôtel qu’ils pensent être restauré et donc somptueux. Cet hôtel qui n’est autre que l’Hôtel Marigold n’est pas un palace et même bien loin d’être luxueux que la publicité ne semblant présenter. Malgré le mauvais état de l’hôtel, ils vont y trouver un certain charme qui va transformer leurs vies d’une manière inattendue…
 
 

Il n’est jamais trop tard…

 
Indian Palace est une réflexion sur la vie. L’intrigue semble bien banale avec ces 7 personnes retraités qui partent en Inde dans un petit hôtel  où chacun remet en question sa vie et ses amours ; mais ce film présente bien plus que cela, il s’agit des vrais valeurs de ce pays qui semblent absente à l’heure actuelle et un peu partout.
La beauté de l’Inde est ses couleurs sont mises en valeur grâce à une photographie de grande qualité. On peut s’évader en Inde pendant deux heures, un dépaysement garanti ! Les comédiens d’un certain âge sont très bons, drôles, attachants et parfois aussi odieux ! Ces comédiens anglais d’un certain âge qui semblent tout connaître et que rien ne semblent toucher vont au contact de jeunes indiens comprendre qu’il n’est jamais trop tard pour changer et surtout pour être heureux.
" Toute vie se termine bien, si la vôtre se termine mal, c'est qu'elle n'est pas finie "…
Un film touchant, plein d’humilité et d’espoir.
          
Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 08:55

Maman est un film réalisé par Alexandra leclère. Dans ce film, elle aborde les conflits mère-filles. Des sœurs qui semblent avoir tout pour faire le bonheur et pourtant elle décide de kidnapper leur mère pour la forcer à les aimer. Des comédiennes incroyables qui nous font oublier le côté un peu simple du scénario.

 

 

Les conflits familiaux

 

Maman est une comédie dramatique française réalisée par Alexandra Leclère  en 2012. Il s’agit de son troisième long métrage après les Sœurs fâchées en 2004 et le Prix à payer en 2007. Les conflits familiaux est un thème qui revient dans ses films ; d’abord avec « Les Sœurs fâchées » qui parle de la rivalité entre deux sœurs puis avec « Le Prix à payer » qui présente un couple en pleine déchéance. Et dans son troisième film, son approche est similaire, elle choisit  de poursuivre dans le même domaine, de continuer de l’explorer en parlant du rapport conflictuel entre deux sœurs et leur mère.

 

 

Acteurs :

 

-       La mère : Josiane Balasko

-       Sandrine : Mathilde Seigner

-       Alice : Marina Foïs

-       Serge : Serge Hazanavicius

-       Erwan de Kerdoec : Michel Vuillermoz

-       Thomas : Thomas Gérard

-       Nicolas : Mathieu Rousseau

 

http://media.zoom-cinema.fr/photos/13500/la-maman-josiane-balasko.jpg

 

L’histoire

 

La vie semble belle à Sandrine et Alice, deux sœurs. La première nage dans le bonheur et travaille dans le domaine de la publicité et la seconde est mariée à un homme attachant et habite un grand appartement. A les voir, on ne penserait jamais qu’elles ont décidé de kidnapper leur propre mère pour la forcer à les aimer. Eh bien, lorsque celle-ci décide de réapparaître après 20 ans d’absence et de silence totale suite à une séparation de l’homme avec qui elle vivait, pour ses deux sœurs, cela semble nécessaire et normal…

A partir de là, s’installe un huis-clos entre ces trois femmes prenant où le savoir-faire de la parole et du regard initient ces trois femmes.

 

 

Une comédie sombre

 

Avec Maman, Alexandra Leclère a choisi de réaliser une comédie à partir de ses propres expériences sentimentales et surtout de ce manque d’affection qu’elle a elle-même connu auparavant ; elle se sert de ce film pour faire passer quelques messages plutôt sombres. Ce film est dans la même lignée que les deux précédents avec une dose d’impertinence, d’insolence, mais aussi de rire. Ce film est marqué par la performance des actrices qui est magnifique et même bouleversante ; alors même si la mise en scène est parfois un peu trop simpliste, le casting redore le film sans aucun problème. Ceux qui ont aimé les deux premiers films aimeront celui-ci. Un film qui se laisse largement, même si la fin nous laisse un peu perplexe…

Nos idées reçues en seront chamboulées…

http://media.zoom-cinema.fr/photos/13500/affiche-maman.jpg

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 16:21
Sea, no sex and sun est la première comédie réalisée par Christophe Turpin. Trois hommes de générations différentes séjournent à Carnac-plage en Bretagne au cours du mois de juillet. Ces hommes repensent à leur passé. Chacun d’eux semblent insatisfait. Un bon scénario associé à de bons comédiens en font un film vacances pour les fans du genre.
 
 

Première réalisation

 
Sea, no sexe and sun est un film réalisé par Christophe Turpin en 2012. Plus connu pour avoir écrit de nombreux scénarios et notamment des films « l’amour ne dure que 3 ans » et « Jean-Philippe », il se lance pour la première fois dans la réalisation.
 
 

Comédiens :

 
-       Guillaume : Fred Testot
-       Pierre : Antoine Duléry
-       Justine : Julie Ferrier
-       Alex : Arthur Mazet
-       Serge : Patrick Bouchitey
-       Camille : Daphné Chollet
-       Dimitri : Jeremy Denisty
-       Raphaelle : Armelle Deutsch
-       Claude : Anouk Grinberg
-       Diane : Alma Jodorowsky
 
 

L’histoire

 
L’histoire se passe à Carnac-plage en Bretagne en plein  mois de Juillet.
La jeunesse d’Alex, 20 ans, lui fait profiter pleinement de la vie ; une liberté qu’il savoure par les sorties et les rencontres qu’il fait. Guillaume, âgé de 35 ans, part en vacances en famille avec sa femme et sa fille. C’est à Carnac-plage qu’il a ses meilleurs souvenirs d’été lors de sa jeunesse. Alors que Pierre,50 ans, vient de divorcer, il passe ses vacances en compagnie de ses enfants.
 
 

Le film de vacances

 
Un film qui nous emmène à Carnac-plage pour passer des vacances en compagnie de trois hommes de générations différentes, nostalgiques de leur passé et désirant satisfaire leur envie. Les hommes sont éternellement insatisfaits et on ironise sur eux. Le film semble dire qu’il faille savoir accepter ce que l’on est et savoir renoncer à certaines choses. Un film qui s’appuie sur un bon scénario et sur le jeu bon des comédiens qui permettent au spectateur de passer un bon moment ; il s’agit d’un film de vacances. Les fans de ce genre en seront ravis.     
Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 13:23
Dark shadows est un film réalisé par Tim Burton où y jouent des comédiens avec qui il a déjà tourné plusieurs fois : Johnny Depp et Helena Bonham. Angélique, une sorcière, épris de Barnabas, lui jette un sort lorsqu’il refuse de l’aimer. Transformer en vampire, il réapparait deux siècles plus tard pour aider ses descendants à redorer le blason familial, mais Angélique revient aussi pour semer des représailles. Tim Burton a su transformer ce duo en un couple burlesque !
 
 

L’adaptation de la série télévisée 

 

 

Le film Dark Shadows est une comédie fantastique d’épouvante, réalisé par Tim Burton en 2012. Il s’agit d’une adaptation de la célèbre série télévisé américaine Dark Shadows de Dan Curtis qui a été diffusé de 1966 à 1971. Pour ce film, Tim Burton fait appel à nouveau à Johnny Depp dont c’est la huitième collaboration et Helena Bonham Carter dont c’est la septième collaboration et d’autres acteurs qui ne laisseront pas indifférent les spectateurs.
 dark shadows

 

Casting

 

■ Johnny Depp et Thomas McDonell  (Barnabas plus jeune) jouent le rôle de Barnabas Collins
■ Eva Green joue le rôle de  Angélique Bouchard, une sorcière qui veut se venger de Barnabas et de sa famille
■ Bella Heathcote joue le rôle de Victoria Winters (gouvernante de David) et de Josette du Pres
■ Jackie Earle Haley joue le rôle de Willie Loomis (L’homme à tout faire de Collinwood)
■ Helena Bonham Carter joue le rôle du docteur Julia Hoffman (elle travaille chez les Collins en tant que spychiatre)
■ Michelle Pfeiffer joue le rôle de Elizabeth Collins Stoddard  (elle est la matriarche de la famille Collins)
■ Jonny Lee Miller joue le rôle de Roger Collins (le frère d’Elisabeth qui est le bon à rien de la famille)
■ Chloe Grace Moretz joue le rôle de Carolyn Stoddard  (fille d’Elisabeth âgée de 15 ans et rebelle)
■ Gulliver McGrath joue le rôle de David Collins (fils de Roger âgé de 10 ans et « précoce »)
■ Ivan Kaye joue le rôle de Joshua Collins (le père de Barnabas)
■ Christopher Lee joue le rôle de Silas Clarney, le roi des pêcheurs qui passe quasiment tout son temps dans un pub
■Ray Shirley joue le rôle de Mme Johnson (une personne âgée qui est la femme de ménage des Collinwood)
■ Hannah Murray joue le rôle de Hippie Chick
■ Alice Cooper joue son propre rôle
■ Jonathan Frid joue le rôle d’un Invité de fête
■ Lara Parker en tant qu’invité de fête
■ David Selby en tant qu’invité de fête
■ Kathryn Leigh Scott en tant qu’invité de fête
 
On pourra remarquer le clin d’œil à la série télévisé avec l’apparition lors d’un bal de Jonathan Frid, David Selby, Lara Parker et Kathryn Leigh Scott qui étaient alors les comédiens principaux.
 

L’Histoire

 

A cours de l’année 1752, Joshua, naomi Collins et leur fils Barnabas partent de l’Angleterre pour démarrer une nouvelle vie en Amérique. Malheureusement, un océan ne suffit pas à échapper à cette mystérieuse malédiction qui nuit à leur famille. Deux décennies plus tard, Barnabas (Johnny Depp) est devenu adulte et possède le monde à ses pieds, enfin, plutôt la ville de Collinsport dans le Maine. Il est le maître du manoir de Collinwood ; il est riche, fort puissant et un play-boy invétéré…jusqu’à ce qu’il fasse une faute grave en brisant le cœur  d’Angélique Bouchard (Eve green) ; Angélique est une sorcière qui lui jette un sort qui est pire que la mort : elle le transforme en vampire puis l’enterre vivant.
Deux siècles plus tard, Barnabas est libéré par inadvertance de sa tombe et arrive dans un monde qui a beaucoup changé, celui de 1972. Il retourne à Collinwood et s’aperçoit que son manoir n’est plus que ruine alors que celui-ci était à l’époque resplendissant. Il découvre ses descendants qui ne sont guère mieux avec leurs secrets. Elisabeth Collins (Michel Pfeiffer), matriarche de la famille, a fait appel à une psychiatre en permanence, le docteur Julia Hoffman (Helena Bonham Carter) pour résoudre les problèmes de la famille.
Dans le manoir réside également le bon à rien de frère d’Elisabeth, Roger Collins, ainsi que sa fille, adolescente et rebelle, Carolyn et de Roger avec son jeune fils de 10 ans précoce pour son âge, David Collins.
 Si Barnabas est de retour, Angélique, la sorcière, l’est également et c’est à ce moment que les choses vont prendre une autre tournure. Elle décide de se venger et lance des représailles à l’encontre de la famille Collins si Barnabas la rejette une nouvelle fois…
 

       

L’humour gothique et burlesque

 

Dark Shadow raconte l’histoire de Barnabas Collins, un séducteur riche, qui rejette l’amour de la sorcière Angélique ; de cette déception, elle le transforme en vampire. Deux siècles plus tard, Barnabas revient au manoir et décide d’aider ses descendants pour redonner fier allure à sa lignée. Mais Angélique est également de retour et n’abandonne sa tentative de conquête amoureuse envers Barnabas.
Johnny Depp est toujours présent au côté de Tim Burton. Il s’agit de sa huitième collaboration et son jeu de rôle est encore différent de ce que l’on pourrait s’imaginer et comparer à des films comme Edward aux mains d’argent ou Charlie et la chocolaterie. Certes le teint de Barnabas est pâle et même des allures gothiques, mais Johnny Depp nous prouve encore qu’il est capable de nous apporter de la curiosité et non de la lassitude à le voir jouer. Que du talent !
Tim Burton nous plonge dans les années 70 avec des décors du moment mais aussi avec la présence des boules discos et bien sûr du Barry white pour agrémenter le tout. Le fait que Barnabas découvre cette période amène à des situations comiques qui font de ce film une comédie à humour burlesque.
Le couple Johnny Depp et Eva Green est la lignée du burlesque ; il ne faut pas s’attendre à un couple sensuel. Bien sûr Eva Green est une sorcière sexy, mais l’absurde l’emporte.
Du fantastique, du gothique et surtout de l’humour !
 
dark.jpg
 
Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 14:23

Dépression et des potes est une comédie de Arnaud Lemort. Franck a tout pour être heureux et pourtant il déprime…Ses potes, eux aussi, dépriment. Ensemble ils vont lutter contre cette déprime. Malgré un casting prometteur, le film ne nous enthousiasme pas plus que cela, même s’il y a pourtant quelques moments.

 

 

Une comédie sur la dépression et l’amitié

 

Dépression et des potes est un film français réalisé par  Arnaud Lemort en 2012.  Il s’agit d’une comédie sur l’amitié avec un casting de comédiens qui sont prometteurs. Avec :

-       Franck : Fred Testot

-       William : Jonathan Lambert

-       Benoît : Arié Elmaleh

-       Romain : Ary Abittan

-       Laura : Laurence Arné

-       Talia : Gyselle Soares

-       Isabelle : Charlie Bruneau

-       Julie : Anne Depetrini

-       Marc : Emmanuel Reichenbach

-       Ruth : Ginnie Watson

-       Professeur de yoga : Jonathan Cohen

-       Médecin du travail : Philippe Lelièvre

 

 

Synopsis

 

Franck est fiancé à une jolie brésilienne et il a également un travail sympa, mais malgré tout il déprime. Après ses vacances à l’île Maurice, il revient à Paris et décide d’aller voir un médecin qui lui annonce qu’il est en dépression. Il en parle à ses potes qu’il n’a pas vu depuis 6 mois. Chacun à sa manière va essayer de lui remonter le moral, mais on remarque rapidement que chacun n’est guère mieux et du coup c’est ensemble qu’ils vont mener ce combat contre la dépression…

 

 

Du déjà vu

 

Arnaud Lemort  était déjà le co-réalisateur du film « L’amour c’est mieux à deux » avec Dominique Farrugia, dans lequel certains moments sont mémorables et de pure comédie. Il réalise là une comédie d’amitié entre personnes trentenaires ; ce type de comédie a déjà été fait et on s’attend donc à y voir quelque chose de plus sinon de mieux. Dans ce film, ce qui attire avant tout c’est la casting qui est fait par des comédiens qui ne sont pas des stars de cinéma.

Le film est sympathique à voir, mais on souhaiterait qu’il nous entraîne avec lui, qu’il nous partage son compte tenu…Mais malheureusement, le scénario n’est pas à la hauteur ! Rien n’avance ! Même leurs situations comiques sont répétitifs voir démodés et le rythme du film retombe sans cesse. Et pourtant certaines scènes sont réussies et mêmes bonnes : des courses poursuites avec la police…mais on rit rarement, on sourit plus.

Le jeu des acteurs est aussi discutable : Lambert et Testot semblent un peu près s’en sortirent, Laurence Arne dégage de la dérision sympathique, mais Ary Arbittan et Gyselle Soares ne sont pas à la hauteur ; l’un en fait trop et l’autre n’arrive pas à pleurer entre autre.

Aucune surprise à s’attendre et un cruel manque de rythme.  

Le meilleur de cette comédie est dans la bande-annonce !

 

 

depression.jpg

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 14:54

Les vacances de Ducobu est réalisé par Philippe de Chauveron. Un deuxième film plus original dans l’histoire avec quasiment les mêmes comédiens. Les vacances sont arrivées pour Ducobu, mais en compagnie de la famille Gratin, de Latouche et de Rateau. La découverte d’une carte au trésor va lui permettre de commencer ses vacances. Un film bancal avec d’un côté un Ducobu effacé, une histoire sans grande émotion et de l' des comédiens adultes qui nous embarquent avec eux pour nous faire rire.

 

Un deuxième opus

 

Les Vacances de Ducobu est un film français réalisé Philippe de Chauveron en 2012. Après le succès, il y a 1 an, du premier film « L’élève Ducobu », le réalisateur enchaîne sur une deuxième histoire. Mais l’idée d’un deuxième opus lui était déjà venu à l’idée au moment du tournage.

Pour ce deuxième opus, il choisit non plus d’adapter la célèbre bande dessinée, mais d’innover en créant une histoire originale en s’inspirant quasiment pas de la bande dessinée. Ce film est une comédie familiale qui réunit de nouveau certains comédiens présents déjà dans le premier film, exceptés pour le rôle de Ducobu et de son père :

 

-       Ducobu : François Viette qui succède à Vincent Claude devenu trop âgé pour jouer le rôle.

-       Monsieur Latouche : Elie Semoun

-       Mademoiselle Rateau : Joséphine de Meaux

-       Adeline Gratin : Helena Noguerra

-       Leonie : Juliette Chappey

-       Hervé Ducobu : Pierre-François Martin-Laval (succédant à Bruno Podalylès)

-       Esteban : Bruno Salomé

 

 

L’histoire

 

La cloche sonne, c’est la fin de l’école et le début des vacances ! Enfin, l’élève Ducobu peut penser à autre chose qu’aux terribles dictées de Monsieur Latouche ! Vive les bandes dessinées, les glaces à floison…mais quelle déception, lorsque son père lui annonce qu’ils partent avec la famille Gration. Qui dit vacances avec Léonie et sa mère, dit sorties intellectuelles dans des musées, mais aussi des révisions scolaires et en plus lever le matin très tôt. Et pour comble, il retrouve en vacances et dans le même camping, Monsieur Latouche et Mademoiselle rateau. Quelle poisse !!

Mais la chance va tourner, lorsqu’il trouve une fameuse carte énigmatique. Ducobu réussit à déchiffrer cette carte et s’en va à la découverte d’un trésor de pirates. Ducobu qui est le roi de la triche se transforme en roi de l’aventure ! Les vacances peuvent enfin commencer…

 

 

Ducobu 2 : bien ? Mieux que le premier ? Ou bof ?

 

Ducobu, célèbre tricheur, devient un aventurier qui part à la recherche d’un trésor perdu et qui donne quelques situations cocasses. Ce film est loin d’être à la hauteur du premier opus, mais on peut tout de même noter que l’on rigole bien à certains passages comiques. Le film est à prendre au second degré ; il ne faut pas trop s’attarder au scénario qui ne nous emballe pas plus que cela. En fait, ce qui dérange considérablement c’est le changement significatif du comédien qui joue le rôle de Ducobu et qui semble un peu perdu aux yeux du spectateur ; les adultes auront du mal à le suivre. Par contre, les spectateurs auront plaisir à voir Elie Semoun, Bruno salomé et Joséphine de Meaux qui sont  drôles et vraiment drôles par des grimaces, des cris hystériques…

Déjanté ? Oui. Etonnant ? Oui. Tous à leur manière vous entrainent avec eux pour un moment de rigolade, de détente familiale…

Il s’agit d’une comédie qui s’adresse plus aux enfants qu’aux adultes, mais elle se laisse malgré tout voir sans souffrance et permet de partager un film avec ses enfants dans la bonne humeur.

Enfin de compte, on rigole bien et c’est ce qui compte !

 

ducobu.jpg

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 18:38

Le Prénom est une adaptation cinématographique de la pièce de théâtre de même nom, réalisé par Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte. Des amis se retrouvent lors d’un dîner et lors de celui-ci Vincent qui attend un enfant avec sa femme annonce le futur prénom. La convivialité qui était présente au départ tourne vite au cauchemar…Le film nous rappelle notre image et tout ce que nous reflétons. Les dialogues font mouches et les comédiens sont remarquables.  

 

Après le succès de la pièce de théâtre, le film

Le film  Le Prénom est une comédie française réalisée par Alexandre de La Patellière et Matthieu Delaporte en 2012.

 Après le succès de la pièce de théâtre, les deux auteurs ont décidé de l’adapter au cinéma en le réalisant eux-mêmes. Les comédiens qui avaient joué la pièce de théâtre, ont presque tous poursuivi l’aventure en jouant les mêmes rôles : Patrick Bruel dans le rôle de Vincent, Valérie Benguigui dans le rôle de Babou (la sœur de Vincent), Charles Berling dans le rôle de Pierre (le mari de Babou), Guillaume De Tonguédec dans le rôle de Claude (ami d’enfance de tous), Judith El Zein dans le rôle d’Anna (la femme de Vincent)…

 

imagesCAMFDN3B.jpg

L’histoire

Pierre et Elisabeth dit Babou reçoivent leurs amis Vincent, Claude et Anna à dîner. Vincent, marié à Anna, attend un heureux évènement. Anna se fait attendre car elle est retenue encre à son travail. En attendant son arrivé, Vincent qui n’est autre que le frère de Babou, décide de leur révéler le prénom de leur futur enfant. Le choix du prénom s’avère être un sujet à polémique…

 

Un huis clos où l’humour fait rage sur des dialogues subtils

Le Prénom reflète le portrait des autres sur nos différences, nos goûts, mais de ceux qui nous sont proches comme la famille et les amis. Les dialogues sont subtils et abordent des sujets comme le choix d’un prénom mais aussi l’homosexualité, la différence d’âge entre deux personnes qui s’aiment, ainsi que la parité homme-femme dans la vie quotidienne de couple…

Le film nous rappelle à quel point nous sommes des êtres suffisants, frustrés et même petits.

Il s’agit d’un huis clos où l’humour fait rage et où l’interprétation des comédiens est remarquable. A l’exception de Charles Berling, on retrouve les mêmes comédiens qu’au théâtre.

Les réalisateurs ont su adapter cette pièce de théâtre au cinéma qui nous fait penser au Dîner de cons de Francis Veber qui est dans la même lignée.

Une réussite pour un bon moment de rires, d’émotions ! Un régal !

 

images-1.jpg

Repost 0
Published by scoobidoo1 - dans Cinéma
commenter cet article