Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de scoobidoo1
  • Le blog de scoobidoo1
  • : Partager toutes les émotions reçues dans le cinéma, dans la littérature, le spectacle et la musique entre autre...
  • Contact

Recherche

4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 16:11

"La Roue du Temps" est une saga inachevée, causée par le soudain décès de son auteur Robert Jordan. L'Invasion des Ténèbres est le premier tome où Rand nous emmène à la rencontre d'autres personnages. Un premier tome qui sert à installer tout l'univers de "La Roue du Temps" qui semble long, mais nécessaire pour la suite.

"La Roue du Temps" est une saga

"La Roue du Temps" est une saga écrite par l’écrivain américain Robert Jordan. Il est né en 1948 et décédé en 2007 avant même d’avoir terminé l’histoire de "La Roue du temps" qui a débuté en 1990.

Son épouse accompagnée d’un écrivain choisi pour cela, vont essayer de terminer cette saga fantastique à partir des écrits laissés par Robert Jordan. Les droits de "La Roue du Temps" ou "The Wheel of Time" ont été achetés pour envisager d’en faire un film et notamment le premier tome de la saga "L’Invasion de Ténèbres".

L'Invasion des Ténèbres

Rand poursuivit par le cavalier noir, se réfugie chez les Aes Sedai, maîtresses du pouvoir unique qui, jadis, repoussèrent le Seigneur de l’Ombre qui voulait conquérir le monde, aux confins de l’univers. Mais soudain, le vent des Montagnes de la Brume se lève.

L'univers de "La Roue du Temps"

Le premier tome, "L’Invasion de Ténèbres", est le début de la saga de 24 tomes qui ne s’adresse pas forcément à un jeune public de lecteur, tant elle semble complexe et remplie de subtilités.

Le premier tome a pour but d’installer tout l’univers de "La Roue du Temps" et pour cela Jordan prend son temps. Du coup, on est projeté directement dans le livre et son histoire au milieu d’une campagne isolée dont les habitants ne connaissent rien du monde qui les entoure.

On est confronté à des trolls méchants où des magiciennes, appelées Aes Sedaï, épaulées par un descendant d’une lignée royale disparue viennent nous aider.

De là naît une petite communauté qui part pour défier le méchant Ténébreux. Un long voyage aux multiples péripéties que les héros entreprennent. On peut constater dans ce premier tome des similitudes de Tolkien et de sa saga du seigneur des anneaux.

Le premier tome semble long et à part la mise en place de l’univers de "La Roue du Temps", au fond, on ne connaît pas grand-chose de l’intrigue et de ce mal mystérieux. Il ne nous livre que d’infimes informations en 490 pages, version Pocket du livre.

Mais finalement, on est vite pris dans l’histoire avec ses personnages et ses environnements et il semble qu’une aventure pleine de rebondissements, mais aussi trépidante démarre. "La Roue du Temps" tome 1 est longue à lire, mais on rattrape vite notre enthousiasme avec la suite de la saga qui est un vrai régal.

Livre "La Roue du Temps"
Repost 0
Published by scoobidoo - dans Littérature
commenter cet article
16 mai 2011 1 16 /05 /mai /2011 18:22

La Chartreuse de Parme est un chef-d'œuvre de Stendhal, reconnu de tout le monde. Stendhal y raconte le parcours d'apprentissage d'un italien, Fabrice Del Dongo, à la recherche de l'amour. Son roman est alors décrit comme un "To the Happy Few" ou une chasse au bonheur. La Chartreuse de Parme connut un succès au cinéma.

Un chef-d'œuvre

La Chartreuse de Parme a été écrite par Stendhal, de son vrai nom Marie-Henri Beyle en 1839, sous la forme de deux volumes. Il est né en 1783 à Grenoble, et est décédé en 1842 à Paris. Il fait partie des grands écrivains qui ont marqué le 19e siècle, comme Victor Hugo, Balzac, Flaubert ou Zola.

Ce roman est considéré comme un chef-d’œuvre, qui lui apporta la célébrité, d’abord dans le domaine littéraire ou dans le domaine des visionnaires comme Nietzsche, puis au cours du 20e siècle un peu partout. Il est même devenu un classique incontournable.

L'histoire

Il choisit dans son roman, Fabrice Del Dongo, un aristocrate italien et admirateur de Napoléon 1er, comme héros. Sa fascination pour ce dernier, lui fera le rejoindre à Waterloo au commencement de la bataille.

Malheureusement, il ne restera pas et décide de quitter l’armée pour devenir prélat. Le jeune Fabrice Del Dongo, rêveur, plein de grâce et bafouant la réalité, suscite l’amour de tous ceux qui le croisent.

Mais la question que pose Stendhal est : qui aimera t-il ? Il nous emmène avec lui dans divers lieux, de Milan à Parme jusqu’à Waterloo, puis au lac de Côme pour finir en prison où sa vie va connaitre des changements...

Un roman d’apprentissage où l’essentiel reste pour Fabrice Del Dongo une chasse au bonheur, ou un "To the Happy Few", qui n’est autre que l’amour.

La Chartreuse de Parme au cinéma

En 1948, le roman a été adapté au cinéma par le célèbre réalisateur Christian-Jaque avec, dans le rôle principal de Fabrice Del Dongo, Gérard Philippe et Maria Casarès dans le rôle de la duchesse Sanseverina.

Par contre, il faut savoir que le film n’aborde ni le début du livre, ni la bataille de Waterloo. Mais lors de sa sortie, le film eut un immense succès, qui eut pour conséquence de faire découvrir Stendhal et toutes ses œuvres.

1 Stendhal in 1825 | Source Correspondance de Stendhal Vol 2 (free pdf
Repost 0
Published by scoobidoo - dans Littérature
commenter cet article
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 15:12

George Sand est une femme qui a bousculé toutes les conventions, tant dans son nom que dans sa tenue vestimentaire. De nombreux livres ont été publiés sur les conditions sociales des ouvriers et des paysans. La Mare au diable aborde le sujet sur les conditions des paysans dans un lieu angoissant où on a l'impression de croiser le diable.

Qui est George Sand ?

La Mare au diable est le plus célèbre livre de George Sand publié en 1846. George Sand, de son vrai nom Amantine Aurore Lucile Dupin, est née à Paris en 1804 et décédée à Nohant en 1876. C’est une célèbre femme de lettre qui a écrit des romans, des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre, des critiques littéraires et des textes politiques. Elle se fera remarquer par ses scandaleuses histoires, mais aussi par ses tenues vestimentaires d’homme et par le choix de son nom masculin en tant que pseudonyme qui sera définitif en 1829.

George Sand bouscule les conventions

Geoge Sand ouvre les portes à une aire nouvelle et défend la cause des femmes en transcendant toutes les conventions sociales. Dans ses romans, elle opte pour le domaine social en choisissant de défendre la cause des paysans et des ouvriers ; elle se laisse même penser à une seule et unique classe sociale et surtout sans conflit. George Sand se servira souvent du Berry pour ses romans en guise de cadre.

Le diable dans les campagnes

La Mare au diable est le nom donné au lieu où les voyageurs se perdent tant la brume est épaisse, un lieu dit maudit, angoissant où un jeune paysan cherche une épouse pour s’occuper de ses enfants. L’auteur de la Mare au diable situe l’histoire dans le monde des paysans, dans le Berry. Il est un roman champêtre idéalisé. Tous les personnages de la Mare au diable sont des paysans qui sont élevés au plus haut, afin de leur donner le plus possible de valeur à des gens considérés comme frustes.

Pour résumer, c’est un roman d’amour où on entend crier la terre, et où sont mêlées les joies de l’enfance et du travail de la terre.

George Sand choisira une gravure où figure la mort et un laboureur de Hans Holbein, peintre, dessinateur et graveur, accompagné d’un texte de celui-ci pour commencer son livre.

1 Illustrations de La Mare au Diable par Edmond Rudaux, dess. et grav
Repost 0
Published by scoobidoo - dans Littérature
commenter cet article
29 avril 2011 5 29 /04 /avril /2011 15:43

Ludwig Wittgenstein, durant son existence, ne publia qu'un seul ouvrage : le Tractatus logico - philosophicus. Un livre philosophique sur la logique et le langage qui nous montre aussi bien les limites de l'être humain, mais également celles du langage. Un livre qu'il contredira par la suite en 1929 avec la sortie d'un second livre, intitulé Investigations philosophiques, publié après sa mort.

L'unique livre publié de son vivant

Le Tratactus logico - philosophicus est l'unique oeuvre publiée par son auteur de son vivant en 1921. Cet auteur est Ludwig Wittgenstein, un autrichien né en 1889 ; célèbre philosophe et logicien à son époque,il mourût en 1951 au Royaume - Uni sous la nationalité britannique

Dans cette œuvre, on peut constater l’influence de grands philosophes comme Schopenhauer et de Kierkegaard où il nous montre les limites de l’être humain et de ses connaissances, mais aussi les limites du langage.

Il pense alors avoir trouvé toutes les réponses philosophiques à ses questions sur le langage. Quelques années plus tard, il revient sur son œuvre pour en bouleverser son raisonnement philosophique et y consacra une seconde œuvre qui sera publiée après sa mort sous le titre d’Investigations philosophiques.

Les réponses à une question

Le but de cette œuvre est d’apporter des réponses à la question : en quoi les propositions de la logique se distinguent - elles de toutes les autres propositions du langage ? Si un état de choses est pensable, on peut donc dire que des images sont pensables; voilà une théorie du langage qu’il nous propose. Comme le définit le Tractatus, l’image logique des faits est la pensée.

Le langage et ses limites

Le Tractatus logico - philosophicus est un livre de 70 pages, il a fait l’objet de problèmes d’interprétation qui sont sans doute liés à la traduction, ce qui est dommage.

Il est constitué de six thèses qui abordent le monde, la reproduction du monde, les axiomes mathématiques et d’une conclusion incroyable disant que : ce dont on ne peut parler il faut le taire ou ce qui peut-être dit peut être dit clairement; et ce dont on ne peut parler, il faut le passer sous silence.

Ce qui signifie que le langage n’est pas toujours une solution, et que le silence est parfois nécessaire, voir obligatoire. Il est bon de rappeler que le langage a parfois ses limites, comme le souligne le tractatus logico - philosophicus.

ludwig wittgenstein
Repost 0
Published by scoobidoo - dans Littérature
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 12:39

Le Commandant Cousteau a marqué l'histoire avec de nombreuses inventions pour explorer les fonds marins. Il a donné la possibilité aux gens de découvrir la mer et ses richesses, en rapportant de nombreux films diffusés dans le monde entier. Il bannit le jargon technique pour faire aimer et comprendre la mer. Il a marqué toute une génération et laisse un héritage immense derrière lui.

Les inventions pour explorer les fonds marins

Jacques - Yves Cousteau, né le 11 juin 1910 à Saint-André-de-Cubzac et décédé le 25 juin 1997 à Paris, dit le Commandant Cousteau fut un officier de la marine, mais aussi un célèbre océanographe reconnu dans le monde entier comme le commandant du Calypso. Il est le premier à nous faire découvrir toutes les richesses et les mystères du monde marin.

Pour cela, il inventera le scaphandrier moderne en 1943 avec la nouvelle tenue de plonger et ses bouteilles d’oxygène portées sur le dos : une invention qui le mettra à l’abri du besoin pour le restant de sa vie. Dans cette même année, la première caméra étanche voit également le jour.

En 1950, il crée la soucoupe plongeante avec la collaboration de Jean Mollard, sous-marin de deux places pouvant aller jusqu’à 350m de profondeur.

Sa passion pour la mer

En 1930, il entre dans l’école navale de Brest et devient officier canonnier jusqu‘en 1949. Puis, il décide de quitter la Marine pour parcourir les mers et les fleuves du monde entier à bord du navire Calypso acheté en 1950. Il en étudiera leurs origines, leurs fonds, leurs mystères, etc.

À chaque voyage, il rapporte de magnifiques images filmées des fonds marins, produites par lui-même. La diffusion de ses films lui apporte une grande popularité dans le monde entier qui grandit au fil des années.

La découverte de l'inconnu

Comme le souligne Cousteau, pour que les gens aiment et protègent la mer, il faut les émerveiller et expliquer le fonctionnement, la vie de la mer et de ses fonds. Il créa son personnage du Commandant au bonnet rouge Cousteau, reconnaissable à chaque apparition, en référence aux bagnards de Toulon qui étaient désignés lors d’interventions en scaphandre.

Il laisse derrière lui un immense héritage et surtout la découverte de mondes inconnus et leurs richesses. Il a marqué toute une génération avec l’exploration des fonds marins, mais aussi avec ses actions pour la protection de l’environnement.

Commandant cousteau
Repost 0
Published by scoobidoo - dans Littérature
commenter cet article